Quelques nouvelles de l’atelier et des projets pour cette nouvelle année 2017/2018.



Avant toute chose, je souhaite adresser un très grand merci à tous ceux qui ont soutenu, par leur souscription, le projet d’édition du petit livre Villiers-le-Bel, escapade, au printemps dernier.
MERCI !


J’espère que cette « escapade » qui se déploie, que j’ai imaginée à partir de ma série de photos peintes Villiers-le-Bel, vous aura ouvert un champ de poésie possible au-delà des lignes rigides de nos cités de banlieue.

Si vous n’avez pas pu souscrire avant, mais que vous souhaitez commander un livre, n’hésitez pas à me faire signe par mail (catherine.vandensteen(a)9online.fr). 
Il en reste quelques uns!


Vous pourrez encore voir la série de photos peintes Villiers-le-Bel, 
lors de l’exposition à l’atelier:

«Invitation»

210 rue du faubourg Saint Denis
75010 Paris


le WE du 25 et 26 novembre prochain.

Cette année, mon invité sera l’artiste parisien


A l'atelier

J’ai repris le travail mi-août avec cinq nouveaux tableaux en perspective pour terminer la grande série Rubens à New York commencée il y a trois ans déjà.
Au total, il y aura douze tableaux de formats différents dont deux très grands (176 x 250 cm) et de très nombreux travaux préparatoires.

Sur les conseils de galeristes, j’ai commencé à montrer ce travail sur Instagram.


Projet de création hors atelier

Lycée Kastler de Cergy

En cette nouvelle année scolaire 2017/2018, un nouveau projet avec le lycée Kastler de Cergy est en préparation en partenariat avec le Louvre.
Les points d’accroches seront : « Femmes d’Alger dans leur appartement » de Delacroix réalisé en 1834 par l’artiste à partir de croquis faits dans un Harem où il put, à titre tout à fait exceptionnel, entrer lors de sa visite à Alger en 1932 ;
un des tableaux de la série « Femmes d’Alger » de Picasso inspiré par le tableau de Delacroix, qu’il réalisa en 1955 au tout début de la guerre d’indépendance de l’Algérie ; 
et le livre, « Femmes d’Alger dans leur appartement » d’Assia Djebar qui, reprenant toujours le même thème, donne la parole aux femmes en leur permettant, par sa voix, d’exprimer ce qu’elles vivent.
L’idée sera de créer une oeuvre où les quatre femmes du tableau « sortiront du cadre » pour être présentes dans l’espace public et prendre la parole. Ce projet va se déployer en de multiples facettes au sein du lycée : littérature, théâtre et danse. Un échange épistolaire aura lieu avec le lycée français d’Alger.







Centre social du bas de Belleville avec La Source-Grand-Paris (http://www.associationlasource.fr/),


J’aborderai d’une manière un peu différente, avec un groupe de femmes, la même thématique à partir de l’œuvre de Delacroix. Cela permettra d’établir un lien entre les femmes de Belleville et les jeunes du lycée de Cergy. 



Au plaisir de vous revoir !
Catherine